• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

Méthodes de KineSynergies

Dans son état naturel, le corps humain est fait pour bouger : que ce soit au niveau cellulaire ou articulaire, le mouvement est une des manifestations de la vie.

Les méthodes de KineSynergies traitent la personne dans sa globalité par le mouvement, afin d’harmoniser les énergies naturelles du corps et de l’esprit.

 

Les principes utilisés dans les méthodes de KineSynergies sont basés aussi bien sur les recherches scientifiques (notamment sur la physiologie et les neurosciences) que sur l’équilibre des différents courants énergétiques dans le corps. Le travail en conscience et la responsabilisation de la personne en tant qu’acteur de sa santé ne sont pas une charge mais, au contraire, deviennent une libération.

 

Le succès des méthodes de KineSynergies tient du fait de son approche à la fois globale de la santé et individuelle au niveau des mouvements :

 

  • En prenant en compte les possibilités et les difficultés de chacun, en respectant ses antécédents (blessures, maladies, interventions chirurgicales, handicaps, accidents) et son niveau de préparation.
  • En prenant en compte les réactions physiologiques, mentales et émotionnelles du pratiquant pendant les exercices, de sorte que des transformations positives puissent se faire sur la personne dans son ensemble.

 

Objectifs

 

L’objectif majeur de ces méthodes de mouvements thérapeutiques est d’aider chacun à se déconditionner de certaines habitudes posturales et gestuelles quotidiennes qui peuvent être à la source d’inconforts, de douleurs chroniques, voire de pathologies sérieuses. Il convient alors de reprogrammer le mental, l’émotionnel et le physique pour instaurer les nouvelles postures, les nouveaux gestes afin que ceux-ci deviennent habituels. Le participant devient totalement conscient qu’il est l’acteur de sa santé, de son équilibre.

 

Douze exercices distincts se focalisent sur divers aspects physiologiques et mentaux : la concentration, la respiration, la circulation, la lubrification articulaire, le travail musculaire, la posture, la coordination, l’équilibre, le développement de la somesthésie, la créativité et la liberté, le lâcher-prise psychosomatique, et la gratitude.

 

Les objectifs généraux des méthodes sont tout d’abord de prendre conscience du fonctionnement, des besoins et des capacités de notre corps ; et d’apprendre à entendre, reconnaître et interpréter de manière juste les messages qu’il nous donne.

 

Les mouvements en KineSynergies agissent à plusieurs niveaux :

 

  • Respiratoire : afin d’augmenter les capacités respiratoires, et de prendre de bonnes habitudes respiratoires en observant notre respiration et en l’adaptant aux circonstances.
  • Détoxination : afin d’éliminer les toxines stockées dans les articulations, muscles et organes par les voies naturelles.
  • Musculaire : afin de favoriser la flexibilité et la réactivité musculaire ; et de développer la force musculaire.
  • Postural : afin de se déconditionner de mauvaises habitudes et gestes et d’améliorer l’équilibre postural.
  • Energétique : en accroissant l’amplitude de mouvement des articulations, muscles ou organes, afin de favoriser la circulation énergétique dans les différentes parties du corps.

 

Enfin, l’objectif principal des méthodes de KineSynergies est de retrouver, par l’action du mouvement, un état d’homéostasie, c’est-à-dire un état d’équilibre entre les divers systèmes et les divers organes, état qui favorise les processus d’autoguérison.

 

Bases scientifiques mises en œuvre dans les méthodes de KineSynergies

 

Travail sur les muscles et les articulations :


  • Principes en neurophysiologie : PNF (Proprioceptive Neuromuscular Facilitation) et surtout les réflexes myotatiques inversés ; réflexes d’inhibition réciproques et réflexes d’inhibition post-isométriques.
  • Ouverture articulaire consciente par un relâchement musculaire progressif, afin de lubrifier l’intérieur de la cavité articulaire et de préparer l’articulation pour des mouvements d’une amplitude maximale.

 

Travail sur la mémoire kinesthésique et sur la mémoire cellulaire :


  • Plasticité synaptique (conditionnement, déconditionnement, reprogrammation).
  • Travaux sur l’adaptabilité du corps-esprit (bodymind).
  • Techniques basées sur les recherches de Sir Charles Scott Sherrington, médecin britannique et spécialiste en physiologie et en neurologie.

 

Travail sur le système nerveux para-sympathique :


  • Résonance cardio-respiratoire pendant le mouvement afin d’améliorer les capacités de récupération du corps et de l’esprit.

 

Sources

Les cahiers de la bio-énergie – Juillet 2015

Institut de recherches et d’applications des thérapies par le mouvement