• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

Courbatures, crampes… Quand le corps dit « stop » !

 

courbatures crampes musculairesSi le sport et l’effort physique sont bons pour la santé, ils peuvent néanmoins avoir quelques conséquences douloureuses sur le corps. Les crampes et les courbatures en sont deux preuves notables ! Mais à quoi sont véritablement dus ces troubles musculaires ? Peut-on prévenir leur survenue ?

 

Courbatures, crampes : quelles différences ?

Il ne faut pas confondre courbature et crampe, car ces deux affections musculaires, généralement bénignes, ne résultent pas d’un processus physiologique similaire. Alors que la crampe se définit plutôt comme étant une contraction incontrôlable et ponctuelle d’une structure musculaire, la courbature, elle, se rapporte davantage à une douleur affectant un ou plusieurs muscles à la suite d’une activité physique plus ou moins intense. Généralement, la crampe survient de manière subite. Elle est douloureuse, mais ne persiste pas au-delà de quelques minutes et peut être soulagée par des étirements musculaires adaptés. On la retrouve assez régulièrement chez les sportifs de haut niveau. De leur côté, les courbatures apparaissent de façon plus insidieuse puisqu’elles peuvent être ressenties 24 heures, voire 48 heures après l’effort physique accompli et mettent parfois beaucoup de temps à se résorber.

 

Courbatures, crampes : quelles causes ?

Les causes pouvant induire l’une ou l’autre de ces atteintes sont également distinctes. La crampe est souvent le signe d’une fatigue musculaire excessive. Lorsqu’il se produit, ce trouble musculo-squelettique entrave considérablement le fonctionnement du muscle ou du groupe musculaire impacté. En plus d’être liées à l’intensité de l’effort, les crampes peuvent également être provoquées par une déshydratation importante, un échauffement mal réalisé ou à cause de facteurs extérieurs tels que des températures négatives. Certaines pathologies peuvent également engendrer des contractions intempestives des muscles. Les courbatures, en revanche, sont principalement dues à des traumatismes répétés que subit le muscle. Ce type de trouble survient principalement chez les personnes qui exercent une activité sportive non adaptée à leur aptitude physique. Leurs muscles n’étant pas suffisamment préparés ou habitués à affronter une charge de travail importante vont subir des micro-lésions qui, à terme, deviendront douloureuses et nécessiteront une cicatrisation.

 

Courbatures, crampes : comment prévenir ?

Si de nombreux paramètres différencient crampes et courbatures musculaires, les conseils de prévention visant à les éviter sont à peu près identiques. Dans les deux cas, l’échauffement musculaire avant toute pratique physique revêt une importante toute particulière puisqu’il s’agit de la solution la plus efficace pour préparer correctement les muscles. Il est donc nécessaire d’adapter sa préparation aux spécificités de l’activité sportive qui va être réalisée par la suite, en insistant, si besoin, sur les groupes musculaires qui vont être particulièrement sollicités. De plus, l’hydratation revêt également un caractère essentiel puisque les muscles ont besoin d’eau pour fonctionner de manière optimale pendant l’effort. Il est donc vivement recommandé de boire toutes les 20 minutes environ pendant la durée de l’effort. Enfin, il est indispensable d’adapter sa pratique à son niveau physique en évitant de dépasser excessivement ses limites. L’évolution doit être progressive et régulière.