• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

La méthode Jones est une technique de kinésithérapie douce qui a pour but de soulager les douleurs tout en évitant les traumatismes. Cette méthode tient son nom du docteur éponyme qui en fût l’instigateur en 1945. La technique de cet ostéopathe américain est aujourd’hui reconnue et pratiquée dans le monde entier. Les patients la plébiscitent pour sa douceur qui procure un intense bien-être durant les séances et qui se prolonge ensuite.

Qui est le docteur Lawrence Jones

Lawrence Hugh Jones est né en 1912, à Spokane, dans l'état de Washington. Alors qu’il est adolescent, il trouve un job d'été dans les vergers de pommes non loin de chez lui, à Yakima. C’est là qu’il assiste à l’accident d’un des cueilleurs de pommes qui tombe d’un arbre. Comme celui-ci est incapable de se relever pour marcher, un médecin ostéopathe est appelé en urgence. Il débarque dans le verger, avec sa table de massage, et le jeune cueilleur est remis sur pied en un temps record.

Le jeune Lawrence – Larry – Jones décide ce jour-là que sa carrière sera dédiée à l’ostéopathie. Il étudie au California College of Osteopathic Medicine de Los Angeles, en Californie dont il obtient le diplôme en 1936.

Après avoir fourbi ses premières armes à l'hôpital du comté de Los Angeles, il s'installe dans l'Oregon. Il servira comme médecin généraliste dans un service d’urgence d’un hôpital local durant la deuxième guerre mondiale.

La révélation vient en 1945, alors qu’il arrive à trouver une solution pour un patient qu’il peinait à soigner d’un spasme du psoas, un muscle appartenant aux muscles ventraux. Il ne cessera tout au long de sa vie de peaufiner la méthode qu’il a mise au point.

Il publia des livres à ce sujet et enseigna sa méthode dans de nombreux pays. Il est décédé en 1996.

Aujourd’hui, The Jones Institute of USA, organisme officiel d’enseignement de la méthode Jones, continue de recevoir des élèves et dispense également des formations dans le monde entier, afin de perpétuer cette méthode qui a depuis fait ses preuves.

Les piliers de la méthode Jones

La méthode Jones de kinésithérapie repose sur deux caractéristiques :

  1.        le docteur Jones a toujours travaillé avec son patient, en l’incluant dans le processus des soins ;
  2.        il agit toujours avec la plus grande douceur.

Les rapports du docteur Jones et son patient

Les patients plébiscitent la méthode de kinésithérapie du docteur Jones pour sa grande douceur, mais aussi parce qu’il participe à la recherche de l’origine des dysfonctionnements. Le praticien effectue un examen global et ne se contente pas de rechercher les causes sur la zone douloureuse. Il s’intéresse à tout l’environnement de la douleur : artères, veines, os, ligaments, muscles, système lymphatique, etc.

Au fur et à mesure qu’il progresse, il explique à son patient les causes de son mal et détaille la façon dont il travaille pour réduire cette douleur, avant de la faire totalement disparaître. Il demande également à son patient de s’impliquer et de pratiquer des exercices à la maison qui vont prolonger les bienfaits de la séance de kinésithérapie en cabinet.

La douceur au centre de la méthode Jones de kinésithérapie

Certaines méthodes de kinésithérapeutes, ostéopathes ou chiropracteurs passent par des manipulations qui peuvent parfois s’avérer douloureuses, forcer sur un muscle ou faire craquer une articulation.

Avec la méthode Jones, la douceur reste le maitre mot. C’est la raison pour laquelle il se crée souvent une confiance naturelle et totale entre le patient et son médecin, ce qui favorise les résultats dans le bon sens. En effet, un patient détendu sera toujours plus réceptif que s’il est inquiet et nerveux. C’est pourquoi la méthode Jones peut s’appliquer à tous, sans distinction d’âge.

Le principe de la méthode Jones en kinésithérapie douce

Le principe de la méthode Jones est assez innovant car elle ne repose pas sur le talent d’un seul homme mais sur une sédimentation d’observations et compétences. En la théorisant, le docteur Jones a permis qu’elle soit reproductible par le plus grand nombre. Après une formation basée sur ses observations, un bon élève peut aisément prodiguer des soins d’excellente qualité à ses patients.

La patient zéro à l’origine de la découverte du docteur Jones

Le patient à l’origine de la découverte du docteur Jones était un trentenaire qui souffrait de douleurs lombaires qui le faisaient souffrir depuis de nombreux mois. Le docteur Jones avait épuisé toutes ses techniques, sans jamais obtenir le moindre résultat. Il n’arrivait pas à expliquer son échec, et encore moins à l’admettre.

Le docteur Jones en était arrivé à un point où il ne recherchait même plus pour son patient un remède pour le guérir, mais juste un pis-aller pour au moins le soulager. Comme le jeune homme le lui réclamait, il lui fallait au moins trouver une position plus confortable qui lui permettrait de trouver le sommeil.

Refusant de céder à la facilité des médicaments qui ne sont jamais qu’une solution palliative, le docteur Jones tenta les positions les plus improbables pour trouver celle qui soulagerait son patient. Il fut très surpris de son succès, au bout de vingt minutes, tant cette position allait à l’encontre de toute logique.

Il fut encore plus éberlué quand son patient conserva cette position durablement confortable et que, vingt minutes plus tard, lorsqu’il se leva de la table, la douleur ne réapparut pas.

C’est ainsi que le docteur Jones découvrit l’importance capitale du muscle antagoniste.

La rétractation du muscle antagoniste

La découverte du docteur Jones lui permit de comprendre que les douleurs peuvent avoir pour origine un muscle antagoniste, c’est-à-dire opposé. Par exemple, dans le cas de douleurs lombaires, donc dans le dos, l’origine peut se situer à l’opposé, donc dans le ventre. Et vice-versa.

Un muscle peut ainsi provoquer une douleur à distance en se rétractant. Il s’agit donc de détendre le muscle en question pour obtenir un soulagement de la douleur instantané. En adjoignant des exercices pour étendre cette action, les résultats deviennent durables.

Pour le traitement des douleurs, le praticien doit trouver la position qui a pour conséquence de relâcher le muscle rétracté. Il maintient ensuite cette posture durant une minute ou deux, le temps que la tension se relâche et que la douleur s’évanouisse.

En procédant à une palpation, le but du praticien est de découvrir tous les points sensibles qui nécessitent une manipulation pour atteindre une détente totale.  

Le déroulement de la séance de kinésithérapie avec la méthode Jones

La séance débute toujours par un entretien entre le patient et son kinésithérapeute. Celui-ci doit procéder à un questionnaire qui concerne l’emplacement et la forme que prennent les douleurs (intermittentes, lancinantes, continues, etc.). Il l’interroge également sur leur mode d’apparition et sur tous les détails qui peuvent donner des indices sur la cause du mal.

La séance de manipulation peut alors commencer. Comme nous l’avons déjà évoqué, il s’agit d’une technique douce qui n’est jamais traumatique. Le praticien procède à des palpations sur de très larges zones du corps, afin de répertorier l’ensemble des zones douloureuses.

En effet, à cause des effets dus aux muscles antagonistes, les points qui doivent être détectés peuvent être très éloignés de la zone douloureuse. La solution pour un mal de dos peut se trouver au niveau du bassin ou sur l’abdomen par exemple.

Lorsque le kinésithérapeute estime avoir trouvé l’ensemble des points stratégiques, il va rechercher la position dans laquelle le patient trouve le soulagement. La position n’est souvent pas intuitive, comme l’avait découvert le docteur Jones avec son premier patient.

Le médecin pratique ensuite des palpations et manipulations pour résoudre le traitement des douleurs.

Une séance de kinésithérapie avec la méthode du docteur Jones peut durer entre une demi-heure et une heure.