• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

10 points à retenir pour éviter les mauvaises postures au travail !

 

La rentrée arrive et nombreux parmi vous vont retrouver les bancs de l’école ou le bureau. Par conséquent, il y a de fortes chances pour que vous passiez de nouveaux de longues heures derrière un ordinateur de manière sédentaire et avec peu d’activité physique au cours de la journée. Cela a des conséquences sur notre corps qui accumule les tensions. Si c’est votre cas, il est fort probable que votre dos et vos cervicales puissent vous faire souffrir ou risque de vous provoquer des douleurs dans le futur. C’est pourquoi nous avons décidé de vous délivrer, dans cet article, 10 points à retenir pour éviter les mauvaises postures au travail.

 

Point n° 1 : Tenez-vous droit !

 

Souvent, nous sommes mal assis et mal positionné à notre poste de travail. Notre dos se retrouve courbé, car nous nous penchons pour regarder notre ordinateur. Parfois, aussi, nous sommes assis au milieu de la chaise, sans que notre dos touche le dossier, qui est pourtant là pour le soutenir. Il est important de ne pas faire la tortue et de s’efforcer de se tenir « droit comme I ». Cela évitera bien des douleurs aux cervicales et au dos. Pour y parvenir, placez-vous bien au fond de votre chaise de bureau et n’hésitez pas à utiliser le dossier pour vous appuyer. Pensez également à relever la tête pour étirer votre dos. Au bout de quelques temps, cette position deviendra naturelle et vous n’aurez plus besoin d’y penser pour soulager votre dos

 

Point n° 2 : Utilisez des accessoires pour maintenir une bonne posture

 

Si vous avez du mal à maintenir une bonne position de travail, vous ne devez pas hésiter à utiliser des accessoires. Par exemple, vous pouvez utiliser un coussin pour maintenir le bas de votre dos. Cela vous permet de gagner facilement en confort. Vous pouvez également choisir un tapis de souris ergonomique qui soulagera votre poignet. En effet, à terme, un mauvais placement de votre poignet sur la souris peut entraîner des troubles musculo-squelettiques. Vous ne devez donc pas hésiter à utiliser des accessoires pour optimiser votre espace de travail si cela vous permet d’adopter une posture plus naturelle pour votre dos et vos articulations.

 

Point n° 3 : Placez correctement votre ordinateur

 

Lorsqu’on travaille toute la journée sur un ordinateur, le mieux est de travailler sur un poste fixe. Cela est souvent le cas en entreprise, mais en télétravail ou en cours pour les étudiants, on utilise la plupart du temps un ordinateur portable. Cela peut être problématique, car l’écran étant plus bas, nous avons tendance à naturellement courber le dos. L’idéal est donc d’utiliser un plan incliné pour le surélever. Que vous travailliez sur ordinateur fixe ou portable, votre regard doit se situer au milieu de l’écran à une distance comprise entre 40 et 75 cm. La position du clavier doit vous permettre d’aligner votre poignet avec votre avant-bras. Il vaut également mieux privilégier l’utilisation d’une souris (filaire ou non) plutôt que du pavé tactile intégré à votre ordinateur portable. 

 

Point n° 4 : Positionnez vos pieds au bon endroit

 

Si vos pieds ne sont pas bien posés à plat sur le sol, c’est qu’ils ne sont pas correctement positionnés et cela peut entraîner douleurs et tensions dans votre corps. Vos pieds doivent toujours être posés à plat sur le sol et à 90° de votre bassin afin que vos genoux soient positionnés dans le prolongement de vos jambes. Vous devrez donc jouer avec la hauteur de votre siège pour trouver la bonne posture. Vous pouvez également investir dans un repose-pied pour que vos pieds et vos genoux soient bien positionnés tout au long de la journée. Les jambes ne doivent pas être croisées sur une longue période.

 

Point n° 5 : Asseyez-vous sur un siège de bureau adapté

 

Lorsqu’on travaille depuis chez soi, en télétravail, on ne s’assied pas forcément sur un siège de bureau adapté. Cela étant dit, il peut aussi arriver que ce soit le cas dans les locaux de son entreprise. Et cela joue sur notre confort sur le long terme. Il faut donc éviter de s’asseoir dans son fauteuil de salon, sur une chaise ou un tabouret pour travailler. Or, s’il s’agit d’une véritable chaise de bureau, il apparaît souvent qu’elle n’est pas réglée correctement pour adopter une bonne posture (voir point numéro 4). Nous vous conseillons d’investir dans une véritable chaise de bureau mais également de prendre le temps de bien la régler pour que vos avant-bras reposent naturellement sur le bureau tandis que le dossier ne doit pas être trop incliné.

 

Point n° 6 : Évitez les tensions

 

La position de votre corps doit éviter au maximum de générer des tensions. Pour cela, vous devez toujours veiller à être à l’aise. Ainsi, nous vous déconseillons de coincer votre téléphone entre votre oreille et votre épaule par exemple, pour avoir les mains libres et taper au clavier pendant une conversation téléphonique. Mieux vaut utiliser des écouteurs ou un casque. Si vous travaillez avec deux écrans, placez-les bien face à vous de manière à ne pas avoir à tourner sans cesse la tête. Vos épaules doivent aussi être baissées pour ne pas créer de tensions au niveau du cou et des cervicales.

 

Point n° 7 : Prêtez attention à la posture de votre poignet

 

Même si cela peut paraître anodin, il est important de prêter attention à la posture de votre poignet. En effet, ceux-ci sont beaucoup sollicités à longueur de journée pour taper au clavier et pour l’utilisation de la souris. Ils ne doivent pas être « cassés » ou courbés, mais bien alignés avec votre avant-bras et le poignet ne doit pas être en flexion. Pour soulager votre poignet, vous pouvez utiliser un repose-poignet pour votre souris et pour votre clavier. Ce sont des accessoires simples à trouver qui peuvent faciliter votre quotidien.

 

Point n° 8 : Repérez les signes de fatigue

 

Une mauvaise posture à votre poste de travail peut entraîner un certain nombre de symptômes désagréables, à plus ou moins court terme. Vous pouvez ainsi souffrir de douleurs dans le bas du dos, au niveau des lombaires. Il est fort probable aussi que vous ressentirez des douleurs au niveau des épaules. Des tensions au niveau des cervicales peuvent également apparaître ainsi que des raideurs au niveau du cou qui peuvent, à terme, générer des maux de tête. Vous pouvez également ressentir des tensions au niveau des poignets, dans le bassin etc…

Adopter une bonne posture est donc le premier réflexe à adopter et à garder en tête pour éviter de nombreuses douleurs et gênes à l’avenir pouvant devenir handicapantes.

 

Point n° 9 : Faites des pauses

 

Même si la position assise est plutôt agréable, car elle permet de se reposer, il ne faut pas oublier que l’être humain n’est pas fait pour rester statique en permanence. En effet, le corps a besoin de mouvement et d’être en activité régulièrement. C’est pourquoi, à terme, la position assise peut créer des tensions et des douleurs. Il faut donc prendre le temps de faire des pauses. Nous vous conseillons de vous lever toutes les heures, à marcher quelques pas et à faire quelques étirements. Même si votre travail est prenant et contraignant, faites l’effort de faire des pauses pour préserver votre corps. Au-delà de soulager votre corps, cela peut même améliorer votre productivité en aérant votre esprit !

 

Point n° 10 : Soulagez les douleurs

 

La meilleure des choses pour éviter les douleurs est d’adopter une bonne posture à votre poste de travail, que vous soyez en présentiel ou en télétravail et optimiser l’ergonomie de votre bureau. Toutefois, il est parfois déjà trop tard et vous souffrez déjà de douleurs et raideurs au dos, lombaires, nuque ou encore épaules. Rien n’est perdu, il est possible de soulager ces douleurs, notamment grâce au massage et l’automassage. En cas de douleurs musculaires, un massage avec un gel de soin adapté tel que le gel de soin CRYO-K de MEDICAFARM. En cas de douleurs articulaires, une crème de massage aux actifs chauffants permettra de procurer un soulagement instantané.

Bien entendu, en cas de douleurs persistantes malgré les massages ou aiguës, il est fortement recommandé de consulter son médecin pour s’assurer de l’absence de pathologie sous-jacente et un kinésithérapeute qui pourra vous proposer un protocole de prise en charge adapté.