• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

Changement de saison et douleurs articulaires

 

Douleurs articulaires et saisons sont-elles intimement liées ? Cette vieille croyance populaire des personnes souffrant de rhumatismes pouvant prédire la météo est-elle fondée ? Il existe effectivement un lien entre une douleur chronique et le changement de température. Voyons quel est ce lien et comment prévenir les souffrances inhérentes.

Prédictions météo en fonction des douleurs articulaires et saisons, mythe ou réalité ?

Si vous avez déjà entendu certains de vos compatriotes se plaindre de douleurs articulaires qui annonceraient le changement de saison, sachez qu’ils ne sont pas seuls au monde. Dans des pays comme l’Allemagne ou le Japon, certains bulletins météo sont intitulés « bulletins météo-santé ». Ils contiennent des mises en garde et conseils à l’adresse exclusive des téléspectateurs sujets aux douleurs chroniques.

Plus surprenant encore, les idéogrammes chinois qui composent le mot « rhumatisme » (风湿) signifient « vent » () et « humide » (湿).

Des études très sérieuses sont menées depuis longtemps un peu partout dans le monde pour déterminer si oui ou non, les « baromètres humains » existent, mais aucun résultat à ce jour n’a été concluant.

Cependant, s’il n’est pas avéré que des personnes souffrant de douleurs articulaires peuvent prédire le temps, il est en revanche prouvé qu’un changement de saison ou un changement de température peut influencer une douleur chronique dans certains cas.

L’humidité et le froid, facteurs aggravants d’une douleur chronique

L’une des études les plus récentes sur le rapport entre douleurs articulaires et saisons a été menée par des chercheurs britanniques et publiée sur le prestigieux et très sérieux site scientifique Nature. Les participants de l’étude disposaient d’une application smartphone sur laquelle ils devaient consigner quotidiennement leur niveau de douleur, pendant 15 mois. La collecte de leurs données intégrait leur localisation géographique, afin de déterminer les conditions météorologiques correspondant : pression atmosphérique, température, taux d’humidité et pluie.

Il ressort de l’analyse des données une concomitance avérée entre le mauvais temps et les fluctuations des douleurs. Il en résulte que les douleurs ont tendance à augmenter lorsque :

  •   l'humidité est importante ;
  •   la pression atmosphérique est faible ;
  •   la force des vents est élevée.

En revanche, aucune corrélation n’a pu être établie entre les douleurs articulaires et la pluie.

Les résultats de cette étude interrogent les scientifiques qui s’intéressent aux traitements que suivent les patients victimes de douleurs articulaires. Comme il s’agit d’une douleur chronique, la réponse apportée est constituée d’une médication constante. Or, il apparaît judicieux de moduler la dose et la fréquence des médicaments en fonction du changement de saison, ainsi que du changement de température qui s’opèrent au fil de l’année.

Quelle est l’origine des douleurs articulaires

Pour pouvoir soigner vos douleurs articulaires de manière efficace et adaptée, vous devez en connaître les origines, et celles sont multiples.

  •   Le traumatisme : vous avez subi un choc lors d’une chute, un accident, une torsion trop violente, une blessure sportive, etc.
  •   La sollicitation abusive : vous pratiquez un sport très intensément ou votre travail vous oblige à des tâches répétitives qui sollicite vos articulations.
  •   L’hérédité : vous avez hérité d’une faiblesse des articulations qui court dans la famille.
  •   La malformation : votre articulation s’est mal développée, ce qui entraîne un défaut d’alignement qui occasionne des douleurs, notamment si le cartilage s’use exagérément et ne fait plus le joint entre les os.
  •   L’âge tout simplement : comme tout votre corps, les articulations fatiguent avec le temps.
  •   Les pathologies : les maladies articulaires chroniques sont nombreuses : arthrose, arthrite, goutte, polyarthrite, etc.  
  •   Les infections : certaines maladies, notamment tropicales comme le chikungunya ou la dengue, engendrent des douleurs articulaires lors des poussées de la maladie.

Les conséquences des douleurs articulaires

On estime à près de 400 le nombre d’articulations dans le corps humain, ce qui donne une idée de leur importance pour notre bon fonctionnement. Si vous souffrez de douleurs articulaires, vous ressentez des douleurs lancinantes, souvent chroniques, avec des poussées parfois difficilement supportables.

Ces douleurs peuvent vous empêcher de pratiquer certaines activités et certains métiers. En effet, bien souvent, elles vous empêchent de porter des charges et de vous déplacer normalement. Dans les cas extrêmes, la perte totale ou partielle de mobilité peut être observée. Par ailleurs, les douleurs articulaires dans les mains sont extrêmement handicapantes, car elles vous restreignent dans vos mouvements au quotidien.

Si vous avez du mal à vous déplacer, le reflexe est souvent de limiter naturellement votre activité physique, ce qui influence négativement le fonctionnement de votre organisme. Parmi les conséquences, la prise de poids est souvent constatée, ce qui pèse encore davantage sur vos articulations. Votre système lymphatique si important pour votre défense immunitaire circule moins convenablement, car ce sont les muscles en mouvement qui provoquent le déplacement de la lymphe dans tout le corps. Le sommeil peut également être perturbé, ce qui influence négativement tout votre organisme qui ne dispose plus de ce précieux moment durant lequel il peut se régénérer.  

D’autre part, ces douleurs chroniques peuvent avoir un impact psychologique tel que des angoisses et du stress a l’idée de perdre la mobilité ou de ne pas pouvoir participer à certaines activités avec votre entourage. Ce terrible constat doit vous inciter à trouver des solutions pour soulager vos douleurs articulaires.

Les soins dédiés à vos articulations, en fonction de la saison

Non seulement vous devez trouver la réponse appropriée à vos douleurs, mais elle doit être modulée en fonction de la saison. Sachant que vous aurez davantage de difficultés à l’approche de l’automne, à cause de l’humidité ou en hiver, à cause du froid, vous devez adapter préventivement vos traitements.

Si vous souffrez d’une maladie chronique, vous devez consulter un médecin qui va vous prescrire le traitement ad hoc, mais rien ne vous empêche de le compléter par des massages et des remèdes naturels, notamment lors du changement de saison.

Les remèdes naturels pour soulager la douleur chronique

Rien ne vaut un massage adapté pour soulager les douleurs articulaires. Certains produits de massage peuvent vous permettre de soulager les douleurs en automassage à votre domicile. Toutefois, Toutefois, dans le cas de douleurs très importantes ou handicapantes, le recours à un kinésithérapeute est fortement recommandé. Celui-ci pourra mettre en place un protocole adapté à vos besoins pour vous soulager. Les manipulations doivent toujours rester douces, car vous ne devez jamais ajouter un traumatisme à une articulation déjà endolorie.

Voici quelques exemples d’actifs naturels à considérer dans le traitement de douleurs articulaires contenus dans les gels et crèmes de massage professionnels. Ils sont à utiliser lorsque les douleurs sont présentes, mais aussi en prévision du changement de température et d’humidité, à l’automne et en hiver.

  •   Camphre : principal composant du baume du Tigre, il chauffe les articulations. Son effet est à la fois immédiat et durable.
  •   Menthol : l’extrait de menthe produit l’effet opposé, avec une fraîcheur qui soulage les articulations, en dénouant les contractions musculaires et ligamentaires.
  •   Arnica : l’arme ultime contre les chocs. En stimulant la circulation sanguine, la plante permet de résorber rapidement les ecchymoses, bleus et autres hématomes.
  •   Harpagophytum : les harpagosides de cette plante, surnommée la griffe du diable, favorisent la souplesse musculaire.
  •   Saule blanc : les effets antidouleur de l’écorce de l’arbre sont attribués à sa haute teneur en flavonoïdes et en tanins.
  •   Curcuma : épice riche en antioxydants, puissant anti-inflammatoire.

 

Vous souhaitez en savoir plus pour choisir le produit de massage le plus adapté à votre besoin ? Nos conseillers se tiennent à votre disposition directement en live chat en cliquant sur le bouton situé bas de page.