• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

La rééducation de l’épaule grâce à la kinésithérapie

L’articulation de l’épaule est l’une de celles que nous sollicitons de plus dans la vie courante. Elle nous sert à chaque fois que nous faisons un mouvement avec les bras, c’est-à-dire presque tout le temps ! Cette articulation est assez complexe, car elle établit la jonction entre trois os (la clavicule, l’humérus et l’omoplate) et le réseau de tendons et de muscles qui la pilote est dense. Une douleur persistante à l’épaule devient rapidement handicapante et nécessite de consulter un médecin pour trouver le traitement adéquat. La kinésithérapie est souvent la plus efficace, renforcée par l’application de produits de massage à la maison.

Quelles sont les causes des douleurs à l’épaule

Si vous souffrez de douleurs à l’épaule, la première chose à faire est de déterminer la cause de vos douleurs afin d’y apporter une réponse adaptée. En effet, si la plupart du temps, un protocole de kinésithérapie ou de massages à la maison peut suffire à soulager les douleurs, certains cas spécifiques nécessiteront une prise en charge directement par votre médecin traitant.

Les douleurs traumatiques

L’origine des douleurs à l’épaule peut être évidente, lorsque vous êtes victime d’un accident. L’épaule peut être endolorie, luxée, voire brisée. Les traumatismes sont divers : rupture tendineuse, déchirure musculaire, entorse, luxation ou fracture de l’omoplate, de la clavicule ou de l’humérus.

Cependant, les douleurs peuvent surgir, sans que vous n’ayez subi le moindre choc, l’origine peut alors être osseuse, musculaire, nerveuse, articulaire, etc.

La tendinite de l’épaule

La tendinite de l’épaule est une cause de douleur à l’épaule assez fréquente. Elle peut être due à l’âge, à des mouvements répétés ou bien à un faux mouvement. La tendinite est alors le résultat d’une inflammation des tendons des muscles. Dans le cas de l’épaule, on parle de « coiffe des rotateurs ».

Vos tendons peuvent être fatigués naturellement, vous pouvez les froisser en effectuant un mouvement qui dépasse leur capacité, ou ils peuvent s’irriter, car vous les sollicitez trop en répétant sans cesse le même mouvement, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles (sport, jardinage, travaux de bricolage, etc.).

Les causes pathologiques des douleurs à l’épaule

Vos douleurs peuvent également provenir d’une pathologie qui touche vos os, vos articulations ou vos muscles et tendons : calcifications, arthrose, arthrite, bursite, etc.

La douleur peut aussi être générée par des causes dont l’origine n’est pas musculosquelettique. Il peut par exemple s’agir de problèmes pulmonaires ou cardiaques, une maladie infectieuse ou une maladie neurologique.

Le diagnostic par un médecin

Si vous ressentez des douleurs persistantes dans l’épaule que vous n’arrivez pas à faire passer avec des produits de massage, vous devez consulter un médecin dont la tâche est de déterminer l’origine de votre mal pour vous prescrire le traitement ad hoc. Il vous conseillera un protocole de rééducation qui passe souvent par la kinésithérapie, mais il doit connaître la cause précise pour que les exercices de rééducation soient bien adaptés. Rééduquer une tendinite ne passe pas par le même processus que la rééducation après luxation.

Vous devez consulter un médecin si vous constatez l’un des symptômes suivants :

  •   une douleur qui ne s’efface pas totalement au repos et qui redouble, dès que votre activité reprend ;
  •   une raideur qui vous empêche d’utiliser correctement votre bras ;
  •   toute enflure ou œdème ne provenant pas d’un choc, mais qui a surgi de nulle part ;
  •   une douleur qui irradie dans tout le bras, allant même parfois jusqu’à la main ;
  •   l’épaule qui craque ;
  •   une réduction de l’amplitude de vos mouvements.

Étant donné la multiplicité des causes possibles, le diagnostic n’est pas toujours immédiat. Le médecin doit d’abord comprendre si la douleur provient de l’épaule elle-même ou si elle est la conséquence d’un problème issu d’une autre partie du corps, qui se répercuterait sur l’épaule. Il commence généralement par vous interroger sur vos habitudes de vie. Lorsqu’il s’agit d’une tendinite, l’origine est souvent évidente, en fonction de votre métier et/ou de vos hobbies.

Vous êtes soumis à des tests musculaires pour identifier quels muscles ou tendons pourraient présenter des faiblesses. Le médecin peut prescrire des radios ou IRM pour identifier des problèmes d’arthrose par exemple, mais aussi une échographie, lorsqu’il soupçonne une origine pulmonaire, cardiovasculaire ou neurologique.

La rééducation de l’épaule

Une fois le diagnostic établi, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires et antalgiques pour faire passer la douleur. Dans les cas extrêmes, des infiltrations de cortisone peuvent calmer le mal rapidement. Vous devez aussi mettre au repos votre articulation. Cela signifie que vous devez prendre l’habitude d’utiliser l’autre bras, d’adopter une posture adéquate et de n’effectuer aucun mouvement de force. Si vous utilisez un ordinateur par exemple, vous devez avancer votre clavier, de façon à ce que vos coudes reposent bien sur le bureau, afin que votre épaule n’ait pas à supporter le poids de vos bras.

Parallèlement, votre médecin vous engagera dans un protocole de rééducation qui passe par de la kinésithérapie et l’utilisation de produits de massage, ainsi que des exercices de rééducation à la maison.  Ces exercices sont la plupart du temps accompagné de produits de massage tels que des crèmes ou des gels de soins professionnels

La rééducation après luxation de l’épaule

La luxation de l’épaule constitue une cause assez fréquente de douleur. La tête de l’humérus se déboîte hors de la glène qui est la cavité de l’omoplate. Dans 95 % des cas, la luxation est antérieure, avec la tête de l’humérus devant la glène. Le reste du temps, elle est postérieure, donc derrière la glène. Elle peut être exceptionnellement inférieure, c’est-à-dire que la tête de l’humérus se retrouve en dessous de la cavité de l’omoplate.

La luxation se produit à la suite d’une chute ou d’un choc trop fort, ce qui arrive souvent dans le sport. Le médecin commence par remettre manuellement l’humérus en place, dans la cavité de l’omoplate. Il est parfois nécessaire d’endormir un patient trop stressé qui n’arrive pas à relâcher ses muscles.

Généralement, la rééducation après luxation de l’épaule par la kinésithérapie débute à la suite de quelques semaines de repos absolu. L’épaule est immobilisée par une attelle qui conserve le coude plié contre le corps. Ce délai permet aux ligaments de cicatriser.

Le protocole de rééducation peut alors débuter. Le rôle du kinésithérapeute est d’assouplir l’épaule et de lui permettre de retrouver sa souplesse et sa mobilité. Parallèlement, il vous donne des exercices de rééducation à faire à la maison, ainsi que des produits de massage qui apaisent la douleur.

Rééduquer une tendinite

La tendinite peut provenir de l’élongation ou de la rupture de la coiffe des rotateurs. C’est le cas après un choc. La douleur est généralement supportable sur le coup, mais elle augmente avec le temps et la mobilité de l’épaule diminue.

La tendinite provient sinon des gestes répétitifs que vous pouvez effectuer et qui génèrent une inflammation. Vous devez dans ce cas réfléchir pour trouver une autre posture ou supprimer carrément des gestes.

Dans tous les cas, rééduquer une tendinite passe par les soins d’un kinésithérapeute. Son objectif est de recréer un équilibre dans cette articulation. Ses trois éléments – humérus, clavicule et omoplate – doivent être sollicités avec la même intensité. Lorsque l’un des trois travaille plus que les autres, il est logique qu’il montre des signes de fatigue. Les différents groupes musculaires doivent se partager les tensions et les tractions à proportions égales.

Rééduquer une tendinite passe aussi par de nombreux exercices de rééducation à la maison, ainsi que l’utilisation de produits de massage. Les mouvements ne sont ni compliqués, ni douloureux, mais vous devez respecter scrupuleusement votre protocole de rééducation si vous voulez soigner efficacement votre tendinite.

Il se peut que les traitements par la kinésithérapie ne soient pas suffisants, ni les infiltrations de cortisone. Dans ce cas, il est indispensable de consulter votre médecin qui pourra alors éventuellement se tourner vers d’autres solutions et traitements.