• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

Comment reconnaitre et faire un bon massage de kinésithérapie ?

 Les massages de kinésithérapie sont prescrits par un médecin et réalisés par un kinésithérapeute professionnel. Leur objectif est de soulager des douleurs chroniques ou dues à un accident, et d’améliorer le bien-être du patient. Il existe différents types de massage et différentes techniques. Parler de bon massage de kinésithérapie signifie que le professionnel sait d’abord choisir la méthode la plus adaptée à votre problème et, ensuite, que son massage porte ses fruits et soulage vos douleurs.

Le massage thérapeutique

Il faut faire la distinction entre le massage de kinésithérapie et le massage bien-être que vous pouvez trouver dans des instituts divers. Dans les salons et spas, les massages sont généralistes. Leur objectif est de vous relaxer et de vous procurer une séance agréable. Ce type de massage n’a pas de valeur thérapeutique dans le sens où le masseur n’a pas une formation pour réduire des lésions sur des articulations ou rééduquer une partie du corps endommagée. Il peut néanmoins vous apporter beaucoup de bien-être, grâce à la relaxation des muscles qu’il incite.

Pour un bon massage de kinésithérapie à visée thérapeutique, vous allez faire appel à un professionnel qui a une formation médicale. Il connaît les causes et les symptômes des troubles musculo squelettiques et sait comment les apaiser. Il peut pratiquer manuellement, mais aussi utiliser des appareils électriques, avec des électrodes qui stimulent certains muscles de votre corps. Son travail consiste à effectuer une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe, des tissus lésés.

Par ailleurs, un kinésithérapeute peut vous former à l’auto-massage. Entre deux séances à son cabinet, il vous invite à pratiquer des massages qui vont prolonger les bienfaits de sa séance.

Comment reconnaître un bon massage de kinésithérapie ?

Un bon massage de kinésithérapie doit vous soulager immédiatement et les vertus de la séance doivent se prolonger. L’objectif est que vos douleurs s’estompent d’une séance à l’autre. Le massage de kinésithérapie ne présente pas de danger, car le praticien ne vous impose jamais de torsion de de gestes qui pourraient vous blesser.

Un mauvais kinésithérapeute peut choisir une méthode qui ne convient pas à votre cas particulier ou il peut pratiquer un massage inutile qui ne portera pas ses fruits.

Lorsque vous sortez de chez votre kinésithérapeute, vous devez vous sentir mieux que lorsque vous êtes arrivé et vous devez sentir une amélioration d’une séance à l’autre, sauf bien sûr dans le cas d’une maladie dégénérative qui n’est médicalement pas soignable.

Les grandes familles de massages

En dehors du massage de kinésithérapie, vous pouvez avoir recours à d’autres types de massages. Le massage chez un kinésithérapeute passe par une prescription médicale, mais vous pouvez essayez d’autres praticiens.

Les modelages bien-être

Vous allez trouver des propositions très diverses dans les spas, centres de thalassothérapie, instituts de beauté et cabinets d’esthétique.

Les massages passant par l’approche psychocorporelle

Ce type de massage vise la détente physique autant que psychologique. Ils sont proposés par des psychologues, psychothérapeutes et somatothérapeutes.

Les massages utilisant la tradition énergétique

La tradition énergétique nous vient de la médecine chinoise traditionnelle. Elle est ancestrale et se base sur le concept de l’énergie et du souffle vital, le ki, ainsi que sur les systèmes de méridiens.

Comme souvent dans la médecine chinoise, la tradition énergétique s’inscrit dans une démarche préventive. Elle vise à rétablir, puis conserver, une bonne circulation de l’énergie pour qu’aucune douleur ne puisse s’installer.

Que peut soigner un bon massage de kinésithérapie

Le massage de kinésithérapie est pris en charge par la sécurité sociale, car il doit soigner des pathologies bien définies et diverses.

Un bon massage de kinésithérapie est prescrit dans les cas suivants :

  •   lymphœdème : il s’agit d’ un gonflement d'une partie plus ou moins importante du corps à la suite d'une accumulation de liquide lymphatique dans les tissus conjonctifs. Le massage consiste à effectuer un drainage lymphatique manuel ;
  •   douleurs liées aux rhumatismes : lumbago, torticolis, arthrose, tendinite, etc. ;
  •   soins post-opératoires : assouplissement d’une cicatrice et rééducation musculaire et articulaire ;
  •   traumatologie : rééducation fonctionnelle après une tendinite, fracture, entorse, etc. ;
  •   neurologie : réduction des contractures lors d’affections dues à la paraplégie, l’hémiplégie et les effets secondaires de la maladie de Parkinson ;
  •   prévention des escarres pour les personnes qui restent alitées et pour les personnes handicapées et en fauteuil dont la mobilité est réduite, etc.

Pour être assuré de bénéficier d’un bon massage de kinésithérapie, le praticien s’appuie sur la prescription du médecin, mais il doit lui-même effectuer une première évaluation pour poser son diagnostic. Il vous interroge sur vos antécédents, étudie vos radios et effectue un examen palpatoire.

Une fois qu’il a terminé, il est capable de déterminer quel type de massage convient le mieux pour vous soigner.

Les différentes techniques de massages de kinésithérapie

La technique de l'effleurage ou pression glissée superficielle

La technique de l'effleurage ou pression glissée superficielle est toujours utilisée en début et en fin de séance. Le masseur utilise la pulpe de ses doigts ou la paume de sa main pour effleurer les différentes parties de votre corps. Il fait glisser ses mains pour agir sur les plans cutanés superficiels et sur les tissus sous-cutanés.

En début de séance, cette méthode permet de prendre contact en douceur et commencer à échauffer localement les tissus. C’est aussi le moyen de détendre psychologiquement le patient.

La technique du pétrissage

La technique du pétrissage permet de malaxer la peau, dans le but de détendre les muscles. Les mains du masseur peuvent se déplacer dans le même sens ou prendre des directions opposées. Par ailleurs, le praticien saisit des plans cutanés très localisés, entre son pouce et son index pour faire rouler la peau.

La technique de la percussion

Avec la technique de la percussion, les deux mains heurtent la partie du corps à traiter. Le masseur peut utiliser la tranche de sa main pour le « hachage », la pulpe de ses doigts pour le « pianotage » ou ses paumes pour le « clapping ».

Il procède plus ou moins rapidement et plus ou moins violemment, dans le but de stimuler les muscles. Cette technique est prisée pour l’évacuation des mucosités pulmonaires.

La technique de la pression glissée profonde

Pour la technique de la pression glissée profonde, le kinésithérapeute utilise ses deux mains simultanément, notamment pour le dos, ou alternativement, souvent pour les membres. Il peut également utiliser le talon de la main pour le tronc. Il fait glisser sa main, en l’appuyant plus ou moins profondément, selon votre affection.

La technique de la friction

Lors de la friction, les doigts du masseur sont fixés sur la peau et travaillent les muscles et les tendons sur un point restreint. Cette technique vise à défaire les nœuds qui créent les douleurs.

La technique de la vibration

Avec la vibration, le masseur effectue sur succession très rapide de pressions et de relâchements avec ses doigts. Ce mouvement produit une sédation nerveuse qui réduit les douleurs.

 

Si votre médecin vous prescrit des séances de massage, commencez par vous renseigner sur la réputation des praticiens de votre région. N’hésitez pas à essayer plusieurs kinésithérapeutes pour être sûr de trouver le bon massage de kinésithérapie qui va vous soulager durablement. Enfin, un massage de kinésithérapie ne doit pas être réalisé soi-même. En effet, en fonction de la cause à traiter, un massage mal réalisé pourra faire plus de mal que de bien.