• sample-1

    EXCEPTEUR
    OCCAECAT

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin tristique in tortor et dignissim. Quisque non tempor leo. Maecenas egestas sem elit

Printemps : La saison des lumbagos

 

Douleur intense et soudaine au niveau du dos? Sachez que le lumbago aussi appelé « tour de rein » peut survenir à la suite d’un faux mouvement, en enchainant une séance de sport sans échauffement ou même en se penchant assez brusquement. Frappant très particulièrement au printemps, le lumbago peut concerner non seulement les sportifs, les personnes âgées, mais également les sujets en bonne santé. Découvrez les causes et symptômes du lumbago, la prévention ainsi que le traitement par la kinésithérapie de la lombalgie aigüe.

 

Le lumbago : comment se présente-t-il ?

Dénommé lombalgie aigüe par les spécialistes, le lumbago est en fait une douleur localisée au niveau du bas du dos, plus précisément au niveau des vertèbres lombaires. Elle se manifeste par une douleur vive et une incapacité à se mouvoir au niveau de ces vertèbres. À noter que cette forme de lombalgie aigüe peut durer plusieurs jours. Dans le cas où il persiste, il s’agit de lombalgie chronique. Le lumbago est, dans la majorité des cas, bénin et facilement traitable. Une mise au repos et une séance de kinésithérapie sont nécessaires pour soulager ce type douleur lombaire.

Comment distinguer le lumbago d’une lombalgie chronique ?

Au cours d’une lombalgie, les apophyses articulaires, le disque intervertébral, les ligaments, les muscles et les nerfs peuvent être touchés. De ce fait, il existe différents types de lombalgie :

  • Le lumbago ou encore lombalgie aigüe qui survient après un traumatisme, un mouvement brusque… Il relève notamment d’une blessure musculaire ou ligamentaire.
  • La lombalgie dite chronique qui, quant à elle, est d’origine mécanique, viscérale ou médicale.

 

Les principales causes du lumbago

Le lumbago frappe plus particulièrement au printemps au moment où l’on reprend les activités quotidiennes. S’occuper du jardin ou se remettre au sport après une période de paresse hivernale accroît considérablement les cas de lumbago. Les motifs de consultation sont plus nombreux pour les douleurs lombaires au printemps suite à la reprise d’activité physique. Il faut cependant savoir que plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du lumbago :

Divers traumatismes

Les chutes, les accidents et les faux mouvements sont des causes fréquentes de lumbago.

L’âge

Pouvant toucher toute la population, le lumbago est tout de même plus fréquent pendant l’adolescence et à partir de 45 ans. Les douleurs du dos chez les adolescents sont reliées à leur croissance. Tandis que pour les personnes âgées de plus de 45 ans, les lumbagos surviennent suite à l’arthrose au niveau des vertèbres ou un tassement vertébral lié à l’ostéoporose.

Une activité physique intense

Un surentrainement peut également provoquer des lumbagos. Toutefois, il est essentiel de souligner que les douleurs au niveau du dos sont aussi liées à un manque d’activité physique. En effet, l’inactivité fragilise la colonne vertébrale. De ce fait, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière et de toujours vous échauffer avant un entrainement quelconque.

La surcharge pondérale

Bien des gens ne s’en rendent pas compte, mais la prise de poids entraîne un affaiblissement des muscles de la ceinture abdominale. Ceci peut conduire à l’apparition de diverses maladies.

Une mauvaise posture répétée

C’est toujours valable que ce soit au bureau, en voiture ou pendant la marche.

Les conditions de travail

Les métiers qui requièrent une force physique ou autres favorisent le risque de contracter le lumbago.

Autres

Le tabac, le stress et la dépression.
Cependant, d’autres facteurs peuvent favoriser la survenue d’un lumbago allant des facteurs psychologiques, comportementaux, professionnels ou encore socio-économiques.

 

Le lumbago : quels sont les symptômes ?

Le lumbago se manifeste par une douleur modérée à intense. Il peut survenir brutalement après un effort. Au début de la lombalgie aigüe, le patient peut ressentir une sensation de craquement. Selon l’intensité de la douleur, vous pouvez continuer vos activités journalières ou non. Cependant, si la douleur persiste, un blocage peut se manifester. La position couchée sur le dos est alors préférable pour soulager la douleur dans le bas du dos.

Le lumbago peut s’accompagner de douleurs en haut du dos, vers la mâchoire, le bras gauche ou le thorax. Ensuite, des malaises avec sueurs, essoufflement ou pâleur peuvent aussi apparaitre.

Bien évidemment, la première chose à faire en cas de douleur au niveau du dos est d’appeler votre médecin ou de recourir au SAMU. Des cas d’urgence peuvent arriver pour les femmes enceintes ou en post-ménopause. Une douleur lombaire après un effort nécessite le service médical d’urgence au 15 ou 112. En effet, il pourrait s’agir d’une fracture vertébrale en raison d’une ostéoporose.

Le diagnostic du lumbago

En plus de ces symptômes, le diagnostic de la lombalgie aigüe peut être confirmé par un examen plus approfondi. Pour cela, il est conseillé de voir directement un médecin ou un kinésithérapeute. Il pourra ainsi identifier l’origine de la douleur ainsi que le traitement adapté.

Précautions : premiers gestes en cas de lumbago           

Si vous sentez une douleur importante au niveau de votre dos ou si constatez un ou plusieurs de ces symptômes, ne paniquez surtout pas. Soyez rassurés et restez couché puis fléchissez les jambes. Vous détendrez ainsi vos muscles. Surtout, évitez la position assise.
Ensuite, veillez à faire des petits mouvements ou faites une marche douce, ceci dans le but de détendre les muscles. Vous pouvez également mettre de la chaleur sur la zone douloureuse pour soulager la douleur. Appliquez une bouillotte ou une poche de gel, pendant plusieurs minutes.

 

Prise en charge du lumbago : la kinésithérapie

La kinésithérapie est un traitement adéquat pour les douleurs du dos dues au lumbago.

Les exercices de kinésithérapie sont essentiels pour :

  • renforcer les muscles du dos, des fessiers et du tronc (abdominaux) ;
  • soulager la douleur lombaire ;
  • protéger les articulations, les ligaments ;
  • augmenter principalement la circulation sanguine ainsi que les échanges métaboliques ;
  • améliorer votre forme physique générale.

Le traitement du lumbago par la kinésithérapie est très facile. Vous pouvez faire les exercices progressivement de chez vous. De plus, la kinésithérapie travaille spécifiquement douloureuse par des massages doux.
Une nette amélioration de l’état physique est retrouvée avec l’assouplissement des articulations et des muscles. Les divers exercices conseillés par le kinésithérapeute vous aident à mieux maîtriser vos mouvements et à améliorer la musculature de la colonne vertébrale.

 

Prévention du lumbago : les bons réflexes au quotidien

Afin de prévenir les éventuelles douleurs au niveau du dos, le sport est la meilleure solution. En complément aux exercices de kinésithérapie, vous pouvez opter pour la marche rapide, le vélo, la natation ou le footing. En plus, faire du sport est bénéfique pour votre santé en général.
Des gestes simples réalisables quotidiennement sont utiles pour préserver votre dos. Ainsi, apprenez à vous asseoir en veillant à prendre appui sur les accoudoirs ou les cuisses. En position assise, votre dos doit bien reposer sur un dossier.
Au travail, soignez votre posture face à un écran. Pour cela, suggérez un aménagement optimal de votre bureau. Veillez à ce que votre dos soit droit ou légèrement en arrière et en appui sur un dossier.


Lorsque vous ramassez un objet, accroupissez-vous directement pour l’attraper. Pour prendre quelque chose en hauteur, montez sur un escabeau. En mettant vos chaussures ou votre pantalon, asseyez-vous d’abord au lieu de rester en équilibre sur un pied. Enfin, posez un genou à terre en entretenant le jardin sans vous pencher continuellement.
Retenez que si vous êtes atteint de lumbago, vous devez éviter les sports violents comme la boxe, le judo ou le rugby.